Raccordements et viabilisation

Electricité, eau potable, assainissement, eaux pluviales...

Raccordements et viabilisation

Viabilisation... mais qu'est ce que c'est ?

La viabilisation est l’action qui consiste à réaliser les travaux pour assurer le raccordement entre le terrain et les réseaux existants situés à proximité. Ces travaux permettront de desservir le terrain et donc la future maison, grâce aux réseaux d’électricité, eau potable, gaz naturel, télécom, eaux usées (assainissement) et eaux pluviales.

Un terrain viabilisé est un terrain où les travaux de viabilisation ont été réalisés, les coffrets et raccordements divers étant indispensables pour votre future construction.

Attention cependant à ne pas confondre avec un terrain constructible. Pour qu’un terrain soit constructible, il doit être desservi par les réseaux et avoir une constructibilité définie par le règlement d’urbanisme. Pour savoir si un terrain est constructible, il vous faudra consulter le plan local d’urbanisme (PLU) de la commune.

Démarches et délais pour viabiliser un terrain :

Les démarches administratives pour viabiliser un terrain sont nombreuses. Il est nécessaire de les réaliser le plus en amont possible avant le démarrage des travaux de construction, l’eau et l’électricité étant indispensables au bon déroulement du chantier.

Pour vos démarches de viabilisation, vous devez contacter les concessionnaires locaux :

- Enedis pour les raccordements en électricité : branchement entre votre installation électrique intérieure et le réseau public de distribution

- La Saur, Veolia ou autre pour le raccordement au réseau d’eau potable et aux eaux usées

- GRDF pour le gaz naturel

- Un FAI (fournisseur d'accès internet) pour le réseau téléphonique/Fibre.

Prévoyez les justificatifs à donner pour établir vos dossiers de demandes de raccordement : copie du permis de construire, cadastre, plan de masse, photos du terrain, formulaires de demandes de raccordement remplis…

Les délais des travaux varient en fonction des concessionnaires et des travaux à réaliser, mais comptez minimum 2 à 3 mois pour les réaliser.

Coûts d’une viabilisation :

Un terrain viabilisé est vendu plus cher qu’un terrain non viabilisé.

En effet, les travaux de viabilisation sont coûteux et varient en fonction de la configuration de la parcelle. Les travaux de raccordements pour un terrain en 2nd rideau seront bien plus coûteux qu’un terrain en 1er rideau (tranchées, gaines et câbles à passer plus longs : plus de matériaux, plus de contraintes, plus de temps et donc tarifs plus élevés). Un terrain déjà viabilisé aura donc plus de valeur à la vente.

Il n’y a pas de prix fixe ou forfait pour la viabilisation : chaque prestataire fixe son prix sur le secteur géographique où il intervient et selon la configuration de votre terrain. Il est quand même nécessaire de vous réserver plusieurs milliers d’euros dans votre budget pour ces travaux de raccordements, les frais de mise en service et les taxes (taxe communale d’assainissement collectif pour ceux raccordés au tout-à-l’égout par exemple).

Qui s’occupe de la viabilisation ?

Si vous achetez un terrain non viabilisé, c’est à vous, propriétaire du terrain, d’effectuer les démarches de viabilisation auprès des concessionnaires locaux. Une fois les viabilisations faites, le constructeur pourra réaliser les raccordements entre les coffrets de viabilisation situés en limite de propriété et la maison.